Comment gérer un dégât d’eau dans votre salle de bain

dégât

Votre salle de bain est confrontée à une fuite d’eau ou à une véritable inondation ? Il est temps d’avoir une bonne gestion des dégâts des eaux pour éviter que la situation amplifie. Dans de pareilles circonstances, voici les démarches à suivre pour éviter un dégât.

Chercher l’origine de la fuite puis l’arrêter avant d’avoir un dégât

Les sinistres sont causés par plusieurs facteurs et si vous en êtes victime, votre première réaction sera de déterminer son origine. Toutefois que l’origine de la fuite soit trouvée, vous devez procéder à la mise en place des mesures de préventions. Il s’agit donc de fermer l’alimentation en eau de votre salle de bain, il est possible de bâcher ou d’éponger le toit qui fuit pour plus de praticité.

Si vous ne pouvez pas trouver seul l’origine de la fuite, des professionnels pourront vous aider. Il peut arriver que l’inondation atteigne votre chambre, dans ce cas, tous les meubles surtout les plus fragiles doivent être mis à l’abri. L’aération de la pièce est aussi importante afin d’éviter les risques d’humidité.

Déclarer le sinistre à votre compagnie d’assurance

Les dommages consécutifs dans votre salle de bain peuvent être couverts par votre contrat d’assurance d’habitation qui ne prend pas en charge les frais de réparation. La déclaration doit se faire avant 5 jours au niveau de votre compagnie d’assurance qui vous demandera de faire un constat des dégâts. Ce document renseignera sur le lieu du sinistre, les causes, les circonstances et les dommages occasionnés. Veillez à réunir toutes les preuves pouvant solidifier l’estimation de la valeur endommagée bien avant même l’arrivée de l’expert.

Faire un devis avant de passer aux travaux

Les travaux à réaliser ne seront pas à la charge de l’assurance, il faut à cet effet, agir en urgence le jour même et de compléter le reste par des réparations. Cette étape est essentielle à la procédure, car, votre assureur peut vous demander de justifier l’engagement des travaux par une facture. Il faut alors commencer par le nettoyage, la réparation voire le remplacement des éléments de la maison les plus touchés.

Selon le sinistre subi, la présence d’un électricien s’avère être nécessaire pour contrôler l’installation et assurer votre sécurité. L’électricité peut être un élément très dangereux en cas d’inondation, il doit être coupé à temps. Après cela, vous pouvez procéder au nettoyage, mais il est conseillé de prendre d’avance des photos. L’eau stagnante encore présente peut-être aspirée, mais, il est possible de laisser sécher les parties humides inondées. Un plombier pourra vous être utile afin de faire l’estimation des dégâts et leurs réparations. Les tarifs varient en fonction des travaux à réaliser tels que des inondations de cave avec pompages d’eau, le changement d’installation et la fuite à boucher.

 

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *