Comment réparer un joint de robinet ?

joint

La fuite d’eau au niveau des robinets est un problème fréquent dans de nombreux foyers en métropole. Pour cause, les joints de robinet commencent à s’abîmer avec le temps et perdent leur étanchéité à cause de la vétusté de l’installation. Les différentes pièces qui composent le robinet se fragilisent également à cause de l’eau qui fuit. Et c’est un problème qu’il faut vite résoudre, car les dégâts peuvent s’étendre même aux autres matériels aux alentours. Donc, autant prévenir que guérir en effectuant vite une réparation des joints de robinet. Voici quelques conseils en plomberie pour vous aider dans la réparation de vos joints de robinet.

Contrôler les joints et les clapets de sa robinetterie

Que ce soit dans la cuisine, dans la salle d’eau ou ailleurs, la fuite de robinet est un problème qui peut arriver tôt ou tard. Toutefois, ce sont surtout les robinets qui datent qui sont les plus susceptibles de perdre leur étanchéité. Et afin de ne pas être obligé à entamer un remplacement intégral de sa robinetterie, mieux vaut traiter le problème dès ses débuts. Donc, si en fermant votre robinet vous constatez que des gouttelettes ne cessent pas, cela signifie qu’il y a un problème au niveau des joints. En gros, cela indique que ces derniers ne sont plus aussi étanches qu’ils ne l’ont été, le plus souvent à cause du vieillissement du matériel. Cette vérification permettra de déterminer si une simple réparation suffit pour les joints ou qu’il faudra procéder à un remplacement total.

Les étapes à suivre pour vérifier les joints de sa plomberie

Pour commencer, il vous faut ouvrir la poignée du robinet pour avoir accès aux joints. En dévissant celle-ci, vous aurez besoin d’un tournevis et d’une clé à molette.

Dans le cas où votre évier est en céramique ou en pierre, il est préférable de le protéger des coups ou des éventuelles rayures en le couvrant d’un tissu pour le protéger. Dans cette opération, n’oubliez pas également de fermer la bonde de votre évier. Cela vous évitera de perdre un boulon ou un écrou s’ils venaient à tomber.

Il vous faut ensuite enlever la vis qui tient la poignée qui se trouve sous la pastille indiquant le chaud et le froid avec l’aide d’un tournevis plat.

Pour finir, il vous suffit de dévisser le croisillon puis la poignée. Il ne reste plus qu’à dévisser la tête du robinet pour avoir accès au joint.

Vérification des joints d’étanchéité et de clapet  

Après avoir dévissé la tête du robinet, vous êtes maintenant en mesure de vérifier le joint d’étanchéité et le joint de clapet de votre robinet. Si vous constatez que vos joints sont rugueux et usés, cela signifie qu’il faudra les changer. Il reste toujours plus simple et plus rapide de procéder à un changement. Chose qui est d’ailleurs facile, car il suffit de quelques outils pour effectuer un remplacement de joint. Par contre, si vous n’avez pas le matériel nécessaire, vous pouvez faire appel à un plombier dans le 92 pour remplacer le joint de votre robinetterie.

Les principaux problèmes des joints vétustes

Si l’étanchéité des joints est un problème courant pour un robinet, c’est qu’ils sont soumis à rude épreuve. En effet, les fortes pressions et les variations de température font que les joints deviennent moins élastiques et moins étanches. Ou pire, en ce qui concerne les joints de mauvaise qualité ou qui commencent à dater, ces derniers deviennent complètement friables et poreux. C’est ce qui explique le plus souvent la perte d’étanchéité des joints pour tous les robinets qui se trouvent dans un logement.

Aussi, il est souvent difficile d’estimer la durée de vie d’un joint en raison de plusieurs facteurs qu’il faut prendre en compte. Un bon matériel peut durer plusieurs années tandis qu’un mauvais peut s’affaisser au bout de quelques mois d’utilisation. Toutefois, un minimum d’entretien et une bonne utilisation contribuent à rallonger la durée de vie d’un joint de robinet.

Il reste ainsi judicieux d’agir dès les premiers symptômes de joints défectueux. Ne serait-ce que quelques gouttelettes qui fuient peuvent être un signe avant-coureur d’une plus grande panne en robinetterie. D’autres dégâts peuvent ainsi être provoqués par ce problème comme l’accumulation de calcaire qui accélère la détérioration du robinet.

Réparer une fuite persistante

Si après avoir remplacé votre joint vous constatez que la fuite persiste, il faut que vous fermiez l’arrivée d’eau et retirer à nouveau les poignées de votre robinet afin de resserrer les têtes. Il se peut que ces derniers n’aient pas été correctement serrés. Si rien ne change, il vous faudra utiliser de la graisse de silicone et enduire avec le clapet et le pas de vis de votre robinet. La graisse ainsi appliquée devrait empêcher que l’eau ne fuie pas des côtés de votre robinetterie. Mais si malgré cela la fuite persiste, c’est probablement une pièce qui se trouve à l’intérieur de votre robinet qui a été abîmé. Comme ce genre de panne est plus complexe, il reste judicieux de faire appel à un plombier dans le 92 pour entamer la réparation de la fuite. Dans le pire des cas, il vous faudra remplacer entièrement votre robinet.  

Le remplacement d’un joint défectueux

Le remplacement de joint reste d’ailleurs une opération d’entretien très abordable. Il suffit tout au plus d’une dizaine d’euros pour un remplacement de joint. Cependant, choisir le bon caoutchouc peut devenir problématique quand on ne s’y connaît pas trop en jointure. Ainsi, vous pouvez faire appel à un plombier dans le 92 pour vous aider à remplacer votre matériel si vous vous trouvez en région parisienne.

Le prix pour un remplacement de joint

La réparation et le remplacement de joint sont des opérations qui ne sont pas trop onéreuses. Mais même s’il n’est pas nécessaire de contacter un plombier pour effectuer cette tâche, il reste tout de même prudent de se confier à l’expertise d’un professionnel en la matière. Vous pouvez d’ailleurs estimer le coût d’une intervention en contactant un plombier dans le 92 si vous habitez en région parisienne. Mais en moyenne, un remplacement de joint dépasse rarement une dizaine d’euros. Cela dépendra toutefois de la profondeur, de la largeur ainsi que du nombre de joints à acheter. 

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *