La colocation pour réduire les paiements de son hypothèque

Les joies d’être propriétaire peuvent être assombries par des difficultés à respecter vos paiements hypothécaires. Si votre maison est vraiment au-dessus de vos moyens, il est préférable de changer de domicile pour une habitation plus abordable.

Toutefois, il arrive que les difficultés financières ne soient que passagères (changement d’emploi, maladie, etc.). Dans ce cas, plutôt que de déménager, plusieurs propriétaires choisissent alors de louer une partie de leur habitation, puisque le loyer perçu permet de faciliter le remboursement de leur prêt hypothécaire.

Si vous choisissez de partager votre domicile avec un locataire, vous devez tenir compte de quelques facteurs importants afin que l’expérience soit agréable pour tous.

Officialisez la location

Pour assurer une cohabitation sereine, il est important de s’entendre avec vos locataires sur les conditions de la location. Déterminez quelles sections de votre habitation sont accessibles à votre locataire et quelles commodités il peut utiliser (terrain, salle de lavage, stationnement, etc.). Entendez-vous sur les règles de la cohabitation : est-il permis de fumer, y a-t-il des horaires à respecter, votre locataire peut-il recevoir des invités à la maison, etc.?

Pour protéger vos droits respectifs, ainsi que pour éviter tout malentendu, il est important que votre locataire et vous-même signiez un bail. Ce document doit respecter les lois régissant la location dans votre province. Le bail vous permettra aussi de définir vos obligations financières l’un par rapport à l’autre et sera nécessaire pour faire vos déclarations de revenus respectives.

Location et fiscalité

Le loyer perçu lorsque vous louez une partie de votre propriété est considéré comme un revenu et doit être déclaré. La location peut aussi affecter la déclaration de vos revenus lorsque vous vendrez votre propriété : il faut alors vérifier si l’usage de votre propriété a été modifié pour en permettre la location.

Plusieurs facteurs entrent en ligne de compte pour déterminer le type de revenu que vous pourrez déclarer lors de la revente; il est donc important de faire affaire avec un comptable compétent une fois le moment venu.

Assurance

Bien qu’il ne soit pas obligatoire par la loi d’avoir une assurance habitation, ce type de protection est fortement recommandé et il est souvent exigé par les institutions financières pour accorder un prêt hypothécaire.

Lorsque vous accueillez un locataire, prenez le temps de contacter votre assureur et de déterminer les changements qui devront être apportés à votre police d’assurance. Consultez également votre locataire afin que vous puissiez choisir ensemble la protection la plus adéquate pour chacun.

Location en copropriété

Si votre propriété est située dans un immeuble à condos, il est possible que le règlement de copropriété ne permette pas la location d’une partie de votre unité. Ce type de disposition n’est pas fréquent, mais il est important de vous informer lors de l’achat de votre condominium afin d’être bien au courant des options qui s’offrent à vous.

Bref, la location d’une partie de votre habitation peut être une solution efficace pour alléger le fardeau de l’hypothèque, mais les démarches doivent être bien planifiées pour que la cohabitation se déroule bien.

, , ,

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *