Chauffage collectif ou chauffage individuel : lequel est meilleur ?

chauffage collectif

Chauffage collectif ou chauffage individuel : lequel est meilleur ?

Quand on recherche un nouveau logement, il est important de considérer le mode chauffage qui peut être collectif ou individuel. Mais qu’il s’agisse d’un chauffage collectif ou individuel, ces deux possibilités disposent chacune des avantages et des inconvénients. Quels sont donc les impacts de ces différents modes de chauffage sur vos factures ? La différence entre chauffage collectif et individuel dans cet article.

Quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage collectif ?

Le chauffage collectif est le type de chauffage le plus souvent utilisé dans les immeubles et dans le cadre d’une copropriété. Les occupants d’un logement se partagent l’utilisation d’un système de chauffage. Ce qui signifie que les frais de chauffage collectif au gaz naturel dans un immeuble vont être départagés entre les copropriétaires. Aussi, le partage des frais de chauffage se fait en fonction de la surface habitable de chaque logement. D’un point de vue pratique, il est intéressant de choisir un système de chauffage collectif. Cependant, un de ses principaux inconvénients c’est qu’il n’est pas très responsabilisant. En cas de problèmes, il peut devenir un véritable sujet de discorde entre les copropriétaires. Aussi, comme les frais sont partagés, c’est une situation qui n’encourage pas forcément à faire attention à sa consommation pour réduire ses factures. Les mentalités sont très divisées, car dans un immeuble, il y a ceux qui sont très économes et il y a ceux qui sont très dépensiers, voire même gaspilleurs. On peut constater les différences de consommations dans les logements munis de thermostats. C’est la raison pour laquelle les factures de chauffage sont en général plus élevées pour un chauffage collectif par rapport au chauffage au gaz naturel individuel.

Toutefois, vivre dans un logement à chauffage collectif présente des avantages au niveau des coûts. Le partage des frais d’investissement et de maintenance du dispositif de chauffage entre les copropriétaires permet de faire de réelles économies. À titre d’exemple, le syndicat d’un immeuble en région Parisienne peut effectuer un partenariat avec un groupe de chauffagiste dans le 77 pour s’occuper des éventuelles pannes. De cette manière, les interventions peuvent se faire plus simplement et plus rapidement. Un autre avantage de la collectivité d’un système de chauffage est le gain de place. Le plus souvent, l’infrastructure de chauffage se trouve dans le sous-sol. Ce qui fait qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une chaudière ou un chauffe-eau dans chaque appartement. Et en cas de panne, les numéros de téléphone du service de dépannage partenaire au syndicat de l’immeuble sont affichés dans le hall ou dans l’ascenseur.

Enfin, le chauffage collectif présente malheureusement un autre inconvénient. En fonction du règlement de copropriété, rallumer le chauffage peut devenir un problème. Dès lors que survient une baisse de température comme en automne, attendre que le chauffage se rallume devient un véritable calvaire. De plus, aucune loi législative ne mentionne une date précise pour la mise en route du chauffage dans le cadre d’une copropriété. Le rallumage dépendra donc de la loi de copropriété. Mais en général, l’allumage d’un système de chauffage collectif débute un 15 octobre et s’arrête un 15 avril. En général, ce sont ces dates qui sont respectées pour les bâtiments urbains. Toutefois, il reste possible de modifier les dates d’allumages des radiateurs plus tôt quand la température chute rapidement malgré les dates imposées. Il suffit d’effectuer une demande au syndicat de l’immeuble. Or, si une clause concernant l’utilisation du chauffage est indiquée dans un contrat, les copropriétaires peuvent espérer une utilisation avant la date convenue sans problème. De plus, à la demande de chaque copropriétaire, il est possible de modifier les dates d’allumage du dispositif de chauffage de l’immeuble.

Quels sont les avantages et les inconvénients du chauffage individuel ?

Comme son nom l’indique, le chauffage individuel est un mode de chauffage personnel utilisé par un particulier. Et à la grande différence du chauffage collectif, ce sera le propriétaire de la structure qui s’occupera intégralement de l’entretien et de la maintenance de son dispositif ainsi que ses factures. En plus, le chauffage individuel donne la possibilité de choisir son propre moyen de chauffage. Plusieurs options s’offrent à un utilisateur de chauffage individuel comme l’électricité, le gaz, le fioul, le propane ou encore le bois. D’ailleurs, le chauffage individuel permet de maîtriser sa consommation énergétique. Contrairement au chauffage collectif dans lequel tout le monde dépense comme bon leur semble, trouver un moyen de faire des économies se révèle même être une obsession pour le chauffage individuel. Et avec quelques bonnes habitudes adoptées, faire des économies sur sa facture se révèle plus simple qu’il ne paraît. Notamment pendant l’hiver ou lors d’une longue absence.

Aussi, pour le cas d’un chauffage individuel, on peut choisir librement son fournisseur. Et il n’y a pas de copropriété qui va régir les règlements d’usage de son chauffage. Quand il fait froid, on peut directement allumer son chauffage et l’éteindre comme bon nous semble. Ainsi, effectuer des économies et alléger les fins de mois.

Mais le principal problème d’une utilisation individuel de chauffage réside au niveau du tarif d’installation et de l’entretien. Tous les frais liés à l’entretien du dispositif de chauffage sont entièrement sous la charge du propriétaire du chauffage. Et en cas de panne, cela se révélera plus cher, car les frais ne seront plus partagés. Néanmoins, il existe des solutions pour mieux se préparer aux éventuelles pannes. Effectuer gratuitement un devis chez un groupe de chauffagiste dans le 77 est une bonne option pour calculer ses dépenses en matière d’entretien de chauffage. Pour ceux qui préfèrent le chauffage au bois, au fioul ou au propane, ils vont devoir gérer par eux-mêmes l’approvisionnement de leur chauffage. Ce qui n’est pas pratique dans la mesure où l’on doit consacrer du temps pour s’approvisionner. Ce qui fait que la meilleure option pour un chauffage individuel reste l’électricité et le gaz naturel. De plus, les entreprises fournisseurs d’énergie disposent de formules tarifaires appropriées à tous les domiciles. Il est également possible d’utiliser les comparateurs d’offres pour découvrir la formule la plus appropriée aux conditions de son domicile et à sa consommation.

Post navigation

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *